La célébration de Beltaine

Vous trouverez ici tout le déroulé de la célébration de Beltaine .

Beltaine est une fête qui narre le combat entre le Roi de l’Hiver et la Reine de Mai sous la forme d’une mise en scène théâtrale. Elle se finalise par la victoire de la Reine de Mai, symbolisée par son couronnement et ses noces avec le « Cornu », l’incarnation de la vie sauvage.

La mise en scène se dévoile sur plusieurs tableaux :

Le règne du Roi de l’Hiver

Au début de Beltaine, le roi de l’hiver – maître du froid, de la nuit et de la mort – est encore sur son trône, régnant sur le monde comme un tyran absolu. Il est entouré d’une cour d’êtres maléfiques, incarnant les peurs les plus
sombres de l’humanité, et est servi par toutes sortes de démons hivernaux. Mais ce sinistre sire est vieillissant et les rumeurs sur le retour de la Reine de Mai, l’ennemie jurée du monarque, commencent à circuler sur Terre,
mettant en branle son autorité.

Le retour de la Reine de Mai

Telle la Perséphone grecque, la reine de mai avait été vaincue et chassée aux Enfers par le roi de l’hiver, lors de sa prise de pouvoir à Samain (la Toussaint), 6 mois avant Beltaine. Mais après un long hiver en captivité, elle parvient à s’échapper et à réunir ses « beaux et belles de mai » et ses fidèles, toutes sortes d’êtres beaux et lumineux, incarnant la vie, l’amour, la joie et l’abondance. Elle projette alors de détrôner le roi de l’hiver et de lui reprendre le pouvoir.

Le combat entre les deux camps

S’ensuit un combat épique lorsque les champions du Roi de l’Hiver rencontrent ceux de la Reine de Mai, un combat furieux au son des tambours, rythmé par les ruses et stratagèmes de chaque camp. La Reine de Mai est à deux doigts de se faire tuer à nouveau, lorsque le Roi de l’Hiver invoque un sinistre démon, « Ombre », pour attaquer celle-ci! Mais à la fin de la lutte, ce sont les héros de la Reine de Mai qui remportent la victoire : le printemps a gagné et l’hiver abdique.

La mort du Roi de l’Hiver

Vaincu, le roi de l’hiver est condamné au bûcher, lors d’un procès haut en couleurs. Les participants emportent alors une grande effigie de paille représentant ce dernier et la fixent tout en haut d’un bûcher préparé à cet effet. L’un des champions met alors le feu au bûcher sur demande de la Reine de Mai et, tandis que l’assemblée entonne des chants, cette dernière, assise sur le trône, est couronnée à nouveau.

La résurrection du Cornu et les noces des amants

Maintenant que la Reine de Mai a récupéré tous ses pouvoirs, elle peut enfin ressusciter son amant, le fier Cornu, incarnation de la Vie à l’état sauvage. Elle se rend jusqu’à son tertre. Par le prononcé d’incantations, elle le fait revenir du royaume des morts. Les deux amants sont ainsi réunis et leurs noces peuvent avoir lieu. Alors commencent les véritables festivités : l’hiver n’est plus et les beaux amants ont recouvré leurs droits, tous peuvent se réjouir ! On danse autour du bûcher au son des instruments jusqu’à n’en plus pouvoir et on entame un festin digne de la tablée des dieux !